E-commerce VS marketplaces

De nos jours, pour vendre des produits sur internet,  vous avez 3 réseaux de diffusion :

  • les sites e-commerce, qui permettent de vendre des produits mais pas de se faire connaitre, ni d’être vu,
  • Facebook, qui permet de se faire connaitre, d’être vu plus facilement, mais cette solution est vite limitée,
  • la vente sur les marketplaces, sans avoir ni de page Facebook, ni de site de vente.

Bien sûr, vous pouvez cumuler les 3, et cela est même préférable.

Je vais dans cet article vous exposer les avantages et inconvénients des différents moyens ci-dessus.

Facebook

Commençons par Facebook sur lequel je ne vais pas m’attarder, car cela est très limité :

  • Obligation de prendre les commandes en message privé et les moyens de paiement sont limités.
  • Page régulièrement bloquée. Il faudra donc vite passer sur un site de vente si vous avez une communauté qui vous suit et vous permet de réaliser des ventes (je connais une personne qui réalise plus de 20 ventes jour de cette manière juste avec Facebook)

Créer un site dans ce cas de figure est indispensable, car il suffira d’envoyer un lien vers la fiche produit à la personne avec qui vous communiquer sur Facebook pour finaliser l’achat. Ce type de commerce fonctionne principalement pour les femmes qui préparent des produits cosmétiques ou de bien-être a la maison, ou bien des articles artisanaux, ou encore des vêtements pour enfant. Je n’en dirai pas davantage, car je ne suis pas un expert Facebook et cela demande en général de s’impliquer à plein temps pour créer des liens avec les gens qui vous suivent. C’est un business de proximité auquel j’ai du mal à me faire.

Les sites e-commerce

Parlons maintenant des avantages d’avoir un site e-commerce. Vous êtes libre de vendre de la manière que vous voulez, au prix que vous voulez et d’expédier dans les délais que vous voulez. Malgré la loi qui autorise le client à vous renvoyer un produit dans les 15 jours à vos frais et de le rembourser, vous pouvez, s’ils certains en abusent leur faire comprendre que vous n’êtes pas une association à but non lucratif et que s’il n’est pas satisfait de sa tondeuse à cheveux, il peut vous la renvoyer à ses frai. Sachant que vos conditions générales de vente prévalent, vous pouvez également décider d’y préciser que vous ne rembourserez pas l’intégralité du produit pour amortir le coût d’expédition du produit et de la préparation de la commande (qui vous a bel et bien coûté du temps et de l’argent), sans parler du produit qui devient invendable. Certains pourraient essayer de porter plainte, mais si vous vendez des produits à faible valeur, ils en resteront là, et après tout, vous avez rempli votre part du marché. Il est anormal que le vendeur assume les caprices des acheteurs qui achètent à tout va sur Internet parce que c’est rapide et facile, et qui changent d’avis, ou qui commandent un article pour l’utiliser une fois et le renvoient ensuite en prétextant n’importe quelle raison.

Concernant les inconvénients, comme je l’ai souvent évoqué, il est assez complexe de rendre son site e-commerce visible sur la machine Google, car si vous n’êtes pas sur la 1ère page, vous ne ferez pas de vente. C’est comme si vous aviez une boutique qui était placée dans une rue sombre sans aucun passage, personne ne viendra dans votre magasin. Avec Google, c’est la même chose. Si vous n’êtes pas dans le top 5, il vous sera difficile de réaliser des ventes.

Pour être visible sur la 1ère page de Google, il y a aujourd’hui peu de solutions. La plus efficace reste de payer Google. C’est ce qu’on appelle les campagnes adword. Vous payez chaque clic qui ramène un internaute sur votre site. Votre site est mis en avant en fonction des mots-clés choisis, mais aussi selon la concurrence. Plus il y a du monde sur votre mot-clé, plus il sera difficile d’être dans les premiers, et plus le clic vous coûtera cher.

Mais le souci est que, malgré cela, moins de 1% des gens qui cliqueront sur votre site passeront finalement commande sur votre site, vous aurez donc payé pour rien.

Dans la majorité des cas, il faut attendre 3 mois avant qu’une campagne commence à être rentable, c’est-à-dire que pendant 3 mois, vous dépensez 1000 euros de clics chez Google adword pour gagner moins que ce que vous avez dépensé, et parfois vous ne gagnez vraiment rien et devez abandonner.

Facebook propose le même genre de prestation à un coût moins onéreux, cela permet de mettre en avant votre page pour espérer que des clients viennent acheter ensuite sur votre site.

L’autre solution reste le référencement naturel. L’avantage de cette solution est que vous pourrez vous en charger vous-même en grande partie, à condition d’y consacrer de nombreuses heures par semaine pendant de nombreux mois, et d’apprendre comment optimiser votre site. Mais cela ne suffira pas, car il faudra en plus trouver un professionnel pour aller plus loin et espérer atteindre cette première page. C’est un travail qui demande en général des mois, voire des années selon le secteur, car évidemment Google ne vous rend pas la tâche facile, préférant que vous passiez par ses services payants. Si vous ne respectez pas certaines de ses consignes, vous serez pénalisé et alors tous les efforts que vous aurez fournis depuis des mois ou des années seront réduits à néant. En 2012 o 2013, suite à diverses mises à jour de l’algorithme Google, des millions de sites à travers le monde ont complètement disparu des premières pages de Google et ont dû tout recommencer à zéro ou retourner vers Google adword pour compenser le manque à gagner.

Aussi, il est très difficile de trouver un référenceur ou une agence de référencement de qualité et qui vous apportera des résultats ! Ayant travaillé avec près de 20 sociétés de référencement, et me formant de manière autodidacte depuis des années, j’ai une bonne vision des choses dans ce domaine et je peux vous dire que très peu sont vraiment honnêtes, compétentes et efficaces. Pour plus d’info sur le sujet, je vous invite à lire mon article sur le sujet.

Les marketplaces

Depuis une dizaine d’années, on assiste au développement de grands sites marchands qui proposent aux vendeurs indépendants des espaces de vente pour commercialiser leurs produits, en leur faisant bénéficier des fonctionnalités de leur plateforme et de leur notoriété, moyennant une commission prélevée sur les ventes. Parmi les plus connues, Amazon, Cdiscount, PriceMinister, Rue du commerce…

Ces sortes de centres commerciaux ou de marchés virtuels sont appelés places de marché ou marketplaces, en anglais. Les avantages de proposer vos produits sur ce genre de site sont très nombreux, surtout si vous débutez et que vous souhaitez tester la popularité d’un produit.

Tout d’abord, vous n’avez aucun site Internet à créer, et donc très peu de référencement à mettre en place. Mais surtout, vous profitez de la forte visibilité et de la notoriété du grand site marchand. Vous pouvez générer des ventes dès la mise en ligne de vos annonces sans investir dans des campagnes marketing. Je vous invite à lire mon article qui développe de façon plus détaillée tous les avantages à vendre vos produits sur une marketplace.

Passons maintenant aux inconvénients. Le plus évident est bien entendu que vous devez reverser une commission à la marketplace, mais il vous suffit de fixer un prix vous laissant une marge confortable, et vous économisez en plus les frais d’une agence de référencement ou d’une campagne marketing sur Facebook ou Google. Un autre inconvénient est que les acheteurs ne sont pas vos clients mais ceux de la marketplace. Il est donc plus difficile de les fidéliser, mais rassurez-vous, il existe des solutions pour palier à cela. Enfin, la concurrence est de plus en plus rude, mais là encore, il est tout à fait possible de parvenir à se démarquer des autres vendeurs.

Aucun de ces inconvénients n’est insurmontable. A chacun sa solution ou son astuce, je vous propose de les découvrir grâce à ma formation. Surtout, ils ne pèsent pas grand-chose face à l’énorme avantage d’être visible sans effort et de bénéficier de la confiance qu’inspirent les marketplaces aux clients.

22 mai 2017

0 responses on "E-commerce VS marketplaces"

Leave a Message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

WordPress Themes
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.

X